Censure de la presse

Nos Concitoyens, lecteurs du journal Le Littoral, n’ont certainement pas manqué de lire attentivement, dans l’édition du 17 janvier, page 28, l’interview de M. Jean-Marc Bouffard, maire de Saint Georges de Didonne, lequel, par ce biais, a émis des propos qui ont pu surprendre, voire, choquer.

Nous réagissons à ces propos car la probité d’un des membres de la liste, M. Philippe Allaire, conseiller municipal d’opposition, est attaquée dans ces propos.

Ainsi, M. Bouffard a déclaré : « … nous travaillons dans un contexte très lourd. Je n’ai eu en face de moi que des gens au comportement ordurier, je parle de l’opposition municipale. …».

Sur quels éléments précis, se base M. Bouffard, et à quelles références fait-il précisément allusion ?

On ne peut que se perdre en conjectures. Par ailleurs, ces accusations sont-elles du niveau d’un maire, d’un responsable qui brigue des suffrages, ou d’un homme aux abois qui projette des insultes sous forme de sarcasmes invérifiables par les lecteurs du Littoral ? Dans quel but, jeter un tel opprobre sur des personnes honorablement connues, sinon que pour tenter de les discréditer dans l’esprit des lecteurs, et ce, à quelques semaines du lancement de la campagne municipale ?

Un chose nous apparaît certaine : M. Bouffard continue et amplifie ses dérapages.

 

Saint Georges Union quand à eux publie aussi un article à ce propos, nous vous invitons à le lire ici :

https://www.saintgeorgesunion.fr/droit-de-reponse/

Écrire commentaire

Commentaires: 0